Apprendre le tango pour plus de confiance en soi

Le tango est non seulement une danse envoûtante, mais aussi un art. Apprendre à le danser en prenant quelques cours vous apportera un immense bonheur et des émotions intenses. Apprendre à danser le tango seul(e) ou accompagné(e) vous fera découvrir ce que sont les sentiments enflammés, la sensualité de deux corps enlacés et le désir de l’autre. Opter pour cette danse sexy et sensuelle, en prenant quelques cours de tango avec des danseurs chevronnés, modifiera incontestablement votre façon de voir la vie !

Le tango, une danse sensuelle qui enflamme le couple

Vous ne le savez peut-être pas, mais la danse a toujours beaucoup compté pour moi. Non pas pour devenir professeur de danse, ou encore pour créer des chorégraphies comme Kamel Ouali, non ! Mais plutôt pour le plaisir intense qu’elle me procure à chaque fois. Et s’il y a en a une que j’apprécie particulièrement, c’est bien le tango argentin. Pourquoi cette danse ? Venez vite, je vous en dis un peu plus à son sujet.

Lorsque on prononce le mot « tango », on visualise immédiatement deux danseurs, serrés l’un contre l’autre, s’empoignant fermement, comme pour ne pas laisser s’échapper ou perdre celui ou celle que l’on aime passionnément, dans un jeu de provocations/dérobades tout en sensualité.

Apprendre le tango pour plus de complicité à deux.

Un peu comme si l’amour n’était que mélancolie, passion, jalousie, rapports de force, emprise et désespoir… Pourtant, celui-ci démontre aussi qu’il est possible d’aimer sensuellement une personne, de raviver la flamme dans le couple ou encore d’avoir un lien plus fort et plus complice avec son partenaire. Et comme dans toute danse enflammée, elle requiert non seulement de l’écoute, mais aussi de la communication de part et d’autre. Les gestes doivent être harmonieux, le rythme soutenu et les pas coordonnés. En un mot, exactement ce qu’il faut comme ingrédients pour une vie à deux réussie !

Comment prendre un cours de tango ?

Et si tout comme moi, vous voulez apprendre à pratiquer cette danse dans de bonnes conditions, je vous recommande de commencer par prendre un cours de tango dans une structure dédiée à cette activité. En effet, vous pourrez ainsi découvrir si cela vous plaît vraiment ou pas. Toutefois, sachez qu’une séance de tango se déroule toujours en plusieurs étapes. Les voici en détail.

  1. Une leçon de tango commence en règle générale par des exercices d’échauffement, d’étirements et d’assouplissements en premier lieu.
  2. Ensuite, le professeur de danse vous apprendra les pas de base du tango, en les décomposant dans ses variantes, mouvement par mouvement.
  3. Puis, en dehors des différentes variations associées, celui-ci vous expliquera également comment gérer l’espace ou comment rectifier certaines postures.
  4. Avant de terminer la séance et d’éteindre la musique pour cette fois, vous devrez enchaîner les mouvements répétés pendant le cours, à la demande de votre enseignant.
  5. Et en dernier lieu : un moment vous est spécialement réservé avant la fin du cours, notamment pour répondre à toutes vos questions ou si vous avez besoin de conseils supplémentaires.

Voilà rapidement, comment se déroule une première leçon de tango. Mais pour mieux le comprendre encore, savez-vous quelles sont les origines exactes et les particularités du tango argentin ? Non ?

Allez, chaussez vos chaussures en cuir souple et votre jupe ou robe fluide et légère et laissez-vous emporter dans les bras de celui qui va vous faire chavirer… La musique n’attend plus que vous !

Origines et histoire de cette danse légendaire

Considéré aujourd’hui comme une danse de salon, le tango ne l’était pourtant pas à l’origine au XIXe siècle. De fait, celui-ci a émergé à Buenos Aires, dans les faubourgs pauvres et populaires d’Argentine, dans la région du Rio de la Plata, à l’embouchure de l’Uruguay. Précisément là où un grand nombre de descendants d’esclaves, d’anciens paysans ou encore de travailleurs immigrés mélangeaient leurs rythmes, leurs traditions ainsi que leurs chants.

Une façon sans doute pour eux, de s’amuser, de se divertir, mais surtout de garder un lien avec leurs terres d’origine. C’est finalement ainsi qu’est né le tango des barrios (quartiers) de la ville. Cependant, en 1910, mis à l’index par l’archevêque de Paris de l’époque, (qui le jugeait trop indécent), le tango va s’emparer des riches salons parisiens. À tel point qu’une véritable tangomania déferla sur l’Europe tout entière !

Quand cette danse endiablée n’était réservée qu’aux mauvais garçons

Sauf qu’à la base, seuls les compadres (mauvais garçons, voyous et chefs de bande) avaient le droit de le danser. Ils pratiquaient, en effet, une variante du tango tel qu’on le connaît aujourd’hui : le tango canyengue. Les pas de danse étaient plus rapides, et surtout plus suggestifs que ceux de maintenant. Autrement dit, un tango « canaille », exécuté la plupart du temps dans les bars ou les bals de rue.

Il faudra attendre ensuite le début du XXe siècle pour que la Guardia Vieja (Vieille Garde) codifie la musique et la danse (grâce notamment à ses interprètes des débuts). Ils vont alors devenir les gardiens de la tradition tout en renouant avec le succès. Leur ambition ? Faire en sorte que tout le monde investisse la piste de danse !

D’ailleurs, des standards du tango tels que : El Entrerriano, El Choclo, La Cumparsita… connaîtront un succès planétaire jamais démenti jusqu’à présent.

Apprendre le tango pour ne plus faire qu’un avec l’autre

Maintenant que vous en savez un peu plus sur cette danse ensorcelante, vous comprenez sans doute mieux pourquoi elle m’attire autant.

En effet, on se rend vite compte qu’elle est beaucoup plus qu’une simple danse pour débutants. Ses avantages sont si nombreux et si agréables qu’il est difficile d’y résister. Pour preuve…

Le tango, un éveil à la danse et à la vie

  1. Le tango étant considéré aussi comme un sport est excellent pour rester en forme et en bonne santé. Il reste donc une très bonne alternative aux activités sportives traditionnelles, en combinant les efforts physiques et artistiques simultanément.
  2. Il permet de gagner en souplesse et en endurance notamment grâce aux rythmes soutenus de la musique.
  3. Pour tous ceux qui manquent de confiance en eux, cette danse lutte contre le stress, la déprime ou la dépression. Par conséquent, l’estime de soi et la concentration s’en voient considérablement améliorées.
  4. Si vous avez des soucis d’équilibre, de mémoire ou de coordination, sachez que le tango vous aidera à vous recentrer. Autrement dit, c’est aussi une formidable manière d’aider les personnes atteintes de la maladie de Parkinson, par exemple.
  5. Lors des cours de danse, de nouvelles rencontres se font naturellement. Des amitiés se nouent alors, de même que des sorties en commun. Et ça, c’est le top ne serait-ce que pour lutter efficacement contre l’isolement ou la solitude !

En conclusion, apprendre le tango, ce n’est pas uniquement apprendre à danser. C’est aussi une philosophie de vie, voire même un art de vivre. L’essayer, c’est l’adopter, car vous avez tout à y gagner !

Laisser un commentaire