Le bonheur est dans le raisin…

bien-fait-raisin

Les grappes sucrées et juteuses du raisin furent très longtemps destinées à la fabrication du vin. Je vous invite à découvrir ses insoupçonnables secrets de bien-être et de beauté…

Le raisin en diététique

C’est le raisin, par sa douce saveur d’automne, qui termine la série des fruits juteux du soleil. Il concentre en ses grains toutes les vertus d’un fruit noble. Mais qu’il soit noir ou blanc, sa valeur nutritive est quasi-identique. Le plein de vitamines : sa forte teneur en vitamine B agit aussi bien sur le système nerveux, l’état psychique, le travail musculaire et l’état de la peau.
Le raisin se caractérise par sa richesse en sucre (16 % en moyenne) ainsi qu’en potassium (250 à 350 mg pour 100 g).
Les propriétés purifiantes : grâce à sa combinaison de fructose (sucre d’origine végétale) et de fibres, le raisin est à la fois diurétique et laxatif.
Les fibres alimentaires (glucides naturels) contenues dans la peau du raisin jouent un rôle de régulateur dans le transit intestinal.

Un ingrédient fabuleux en cosmétique

Fruit prodigieux aux diverses propriétés, le raisin est très souvent utilisé dans les produits cosmétiques.
Dans les produits capillaires : avec ses vertus réparatrices sur les cheveux fins et abîmés, l’huile de pépin de raisin est connue pour nourrir la fibre capillaire. Purifiante, la pulpe est utilisée pour son action reconnue sur les racines. Dans les soins pour les peaux matures et abîmées : les polyphénols sont utilisés pour leur efficacité contre les radicaux libres (qui génèrent 80 % du vieillissement de la peau). Ils protègent les fibres de collagène et favorisent le soutien de la peau.
Dans les crèmes d’hydratation corporelle : l’huile de pépins de raisin bénéficie de vertus régénérantes qui participent à l’élaboration de la phase grasse.
Dans les crèmes de massage pour les pieds et jambes lourdes : les tanins, composés phénoliques responsables de l’astringence, activent la circulation sanguine et limitent le stockage des graisses dans les cellules.

Laisser un commentaire