Comment supporter une longue séparation avec son conjoint ?

Militaire partant en mission, cadre allant travailler à l’étranger, condamné envoyé en prison, les causes d’une longue séparation avec son conjoint sont multiples, mais se transforment toutes en moments difficiles.

Pour éviter de déprimer et de se faire du mauvais sang, vous ne devez pas subir la situation et savoir trouver des sources d’épanouissement dans votre vie au quotidien.

Ne restez pas seule dans la maison

Si vous êtes fusionnelle avec votre partenaire et que vous poussez toutes vos soirées et week-ends ensemble, son absence sera un changement terrible. Vous déprimerez rapidement si vous ne faites rien à part vous mettre sur le canapé pour regarder des séries.

Si vous avez des amis, proposez-leur de venir à la maison ou organisez des sorties. Inscrivez-vous à un club de sport ou une association pour sortir et voir de nouvelles personnes.

Si vous avez des enfants, ne les négligez pas. Le départ du papa est également très dur pour eux. Vous pourriez faire des choses ensemble comme aller jouer dans un parc ou prévoir un week-end à la plage.

Comblez vos manques sexuels

Même si l’on en voit partout à la TV, le sexe reste tabou dans certaines situations. Le besoin sexuel d’une femme mariée en est un parfait exemple. Passer plusieurs mois sans activité sexuelle n’est pas simple, même si vous êtes très amoureuse de votre mari.

Pour que le besoin sexuel ne vous fasse pas faire une erreur avec un autre homme, apprenez à vous faire du bien toute seule. Achetez un sextoy comme un stimulateur clitoridien et passez du bon temps en calmant vos pulsions.

N’en ayez pas honte. Vous pouvez même en parler à votre conjoint. Si vous lui dites que vous penserez à lui, il sera presque heureux et aura moins de doutes sur votre fidélité.

Ne soyez pas jalouse inutilement

Si l’homme peut se montrer jaloux, la femme aussi. Si votre conjoint a une vie difficile lors de la séparation (prison, mission militaire…), vous serez plutôt tranquille, mais ce ne sera pas la même chose s’il travaille ou étudie et noue des contacts avec des collègues ou camarades féminines.

Ne pas être jalouse est contre-nature, mais la jalousie ne doit pas pour autant vous ruiner la vie. Le plus gros risque est de commencer à demander des comptes à son conjoint. C’est souvent un élément déclencheur qui débouche sur de mauvaises relations épistolaires (enfin en 2019, nous pensons davantage aux SMS qu’aux lettres) ou téléphoniques.

Faites-lui confiance et n’exigez pas de savoir tout le temps avec qui il est ou ce qu’il fait. S’il a passé du temps à faire la fête, ne commencez pas à le disputer en lui demander avec qui il a couché… Soyez plus maline et demandez-lui à ce qu’il donne des nouvelles régulières car vous êtes toujours « parano » sur la sécurité.

Préparez son retour

Rêver du passé et maudire le présent sont deux comportements que tout le monde arrive à avoir. C’est facile, humain… mais difficile psychologiquement ! Soyez plus forte et au lieu de ressasser ce que vous ne pouvez pas changer, prévoyez votre futur.

Quand revient votre conjoint ? Que cela soit dans un ou huit mois, ou même dans deux ans, vous pouvez créer des projets autour de cette date. Profitez de vos moments libres pour redécorer une partie de la maison, faire du sport pour qu’il vous retrouve plus belle que jamais, apprendre de nouvelles choses à vos enfants ou même, planifier des vacances pour vos retrouvailles…

Laisser un commentaire