Cosmétique vegan : l’essor de la beauté éthique

Les cosmétiques vegan sont de plus en plus répandue dans les boutiques dédiées à la beauté et sur Internet. Pourquoi les choisir ? On vous l’explique.

Cosmétique végan : pourquoi il est important de passer aux produits vegan

Le veganisme est un pratique visant à préserver les droits des animaux et leur bien-être. Bien plus qu’une tendance, il s’agit d’un véritable mode de vie qui fait de nombreux d’adepte. Si de plus en plus de produits alimentaires 100% végétales sont proposés dans les rayons des supermarchés, la cosmétique vegan n’est pas en reste. Pourquoi faut-il se tourner vers ce type de maquillage ? Quels sont les avantages ? Nous répondons à ces questions.

Cosmétique vegan : pour consommer éthique

Le véganisme implique de cesser sa consommation de viande, de produits laitiers, de miel et de fibres naturelles d’origine animale (la laine, la soie…). Aussi, dans la cosmétique vegan, on ne retrouve aucune substance de ce type.

La composition du maquillage et des soins beauté traditionnels comprend généralement de la kératine, du collagène ou encore du miel, ainsi que de la cochenille, un insecte broyé pour obtenir la couleur rouge. Aussi, en optant pour la cosmétique vegan, vous privilégiez un mode de consommation plus éthique.

  • Le bien-être animal : les conditions d’élevage et d’abattage des animaux constituent la première raison qui poussent les consommateurs à s’éloigner des marques utilisant des produits d’origine animale dans leur composition. Si l’élevage permet avant tout de produire de la viande ou du lait, l’industrie du maquillage traditionnel encourage ces pratiques qui nuisent au bien-être des animaux, en utilisant les déchets qu’elles génèrent afin de récupérer certains ingrédients (la kératine ou le collagène par exemple). Aussi, si vous souhaitez consommer plus éthique et en accord avec vos principes et vos convictions, la cosmétique vegan est définitivement le choix vers lequel vous pouvez vous tourner. Le site veganie.com vous propose d’ailleurs une sélection de maquillage végétalien.
  • Se montrer plus éco-responsable : l’élevage représente la première source d’émissions de gaz à effet de serre au monde. En effet, les vaches produisent du méthane, à l’origine du réchauffement climatique. Aussi, investir dans des produits vegan vous permet de ne pas participer à la pollution de la planète.

Le maquillage vegan : une composition qui évite les mauvaises surprises

Si la cosmétique vegan (et plus généralement le véganisme) représente une solution pour limiter la pollution et améliorer le bien-être animal, celle-ci permet également d’éviter les mauvaises surprises. En effet, sur le maquillage et les soins de beauté végétaliens, on retrouve généralement un label ou une certification, vous indiquant qu’aucun produit d’origine animale n’entre dans la composition de l’article qui vous intéresse.

D’autre part, les substances utilisées dans la conception des cosmétiques ne sont pas testées sur les animaux. Toutefois, de nombreux fabricants vegan optent pour un label « cruelty free », afin d’informer le consommateur et de lui assurer une certaine transparence.

Comment choisir ses produits de beauté vegan ?

La réponse à cette question est très simple : comme à votre habitude. En effet, fonds de teint, fards à paupières, highlighters ou rouges à lèvres vegan possèdent les mêmes propriétés que les cosmétiques classiques. Aussi, faites un choix en fonction de votre type de peau, de votre carnation, des textures et des pigmentations que vous préférez. Sans cruauté, les produits vous offriront un meilleur temps ! (en savoir plus ici)

Toutefois, n’oubliez pas de vérifier que le cosmétique vegan qui vous intéresse dispose d’un label. Il en existe trois : Cruelty Free and Vegan de l’organisme PETA, qui vous assure une composition à la fois vegan et non testée sur les animaux. Le label Vegan Society de l’organisme Vegan Society (attention, il ne vous permet pas de savoir si le produit est effectivement cruelty free), et le label One Voice, de l’organisme éponyme. Cliquez ici pour en savoir davantage.

 

Laisser un commentaire