Entretien de vos chaussures en cuir : toutes les bases à connaître

Chaussure en cuir : fabrication et entretien, comment ça marche ?

Vous avez acheté une nouvelle paire de chaussures en cuir et vous vous demandez comment vous y prendre pour assurer un bon entretien de vos chaussures en cuir ? Achetées pour une occasion particulière ou votre vie quotidienne, nous vous proposons à travers cet article de tout comprendre de leur fabrication pour assurer un bon entretien de vos chaussures en cuir.

Les différentes étapes de fabrication d’une paire de chaussures en cuir

Comment pouvez-vous assurer un bon entretien de vos chaussures en cuir si vous ne connaissez pas leur secret de fabrication ? Nous vous proposons de les découvrir dans les paragraphes suivants et d’en apprendre plus sur cet univers qu’est la création de chaussures, un monde bien huilé avec de nombreuses petites mains au travail.

De l’imaginaire au dessin

Tout commence sur le papier avec un crayon guidé par un styliste. Selon les directions de la Maison et/ou les goûts artistiques, le styliste vient composer sur le papier un modèle unique, pour une création originale, classique, chic, décalée, etc.

Une fois le dessin réalisé, un formier vérifie que la chaussure est portable, soit qu’elle répond à plusieurs critères : confort, étanchéité, etc. C’est très souvent une personne qui possède des connaissances orthopédiques qui assure cette tâche. Le patronniste (ou modéliste) se charge ensuite de créer un modèle à partir des dessins du styliste.

L’assemblage : la partie technique du projet de création

Une fois le patron réalisé, le coupeur s’empare du modèle et réalise les différentes parties de la chaussure. C’est lui qui est chargé de sélectionner les peaux de cuir, tout en optimisant au maximum les formes pour jeter le moins possible de matières premières.

Le piquage, soit l’étape de l’assemblage, est alors réalisé.  Afin d’éviter que le cuir ne se superpose, le piqueur utilise une technique : il va les parer, soit réduire l’épaisseur entre les deux morceaux de cuir qui tendent à se superposer. Autre étape du travail du piqueur : le rempliage, soit le fait de replier quelques rebords pour une finition parfaite.

Dernière étape lors de l’assemblage : le montage et semelage. Les peausseries sont encollées aux doublures. Le cuir est piqué sur une tige, fixée en dessous de la chaussure, qui prend une forme plus concrète en volume. Un cambrion est rajouté pour soutenir la voûte plantaire.

Un temps de pose est souvent réalisé pour que le cuir, tiré parfois fortement pour prendre sa nouvelle forme, s’adapte. La semelle est encollée de par la suite, pour un nouveau temps de pose. Il ne reste plus qu’à poncer la semelle et le talon pour que le rendu soit réalisé. Il ne reste plus qu’à ajouter les lacets !

L’entretien de vos chaussures en cuir : les basiques

Pour l’entretien de vos chaussures en cuir, vous devez avant tout bien identifier le type de cuir de votre paire. Entre le cuir lisse, vernis ou en peau exotique, votre entretien différera. Pour vous aider, vous pouvez toujours vous référer au symbole présent à l’intérieur de vos chaussures ou sur sa boite.

Les différentes étapes et produits d’entretien indispensables

Voici un petit guide d’entretien de vos chaussures en cuir rapide et facile à suivre :

  1. Il est bon de toujours commencer par nettoyer vos chaussures, à l’aide de laits et lotions nettoyants, à choisir en fonction de l’usure de vos chaussures en cuir lisse. Si vos chaussures en cuir sont constituées de peaux exotiques, vous devez préférer des produits spécialement conçus pour nettoyer sans abîmer ces matières nobles – idem pour les chaussures en cuir vernis ;
  2. Un bon entretien de vos chaussures en cuir doit toujours être suivi par des soins pour nourrir votre cuir, une matière vivante ne l’oublions pas. Si vous avez un cuir lisse, un cirage en crème est parfait, sinon préférez des huiles, gels ou crèmes délicates pour des matières fragiles. Pour appliquer sans vous tacher ou abîmer votre paire en cuir, préférez une brosse adaptée ou un chiffon ;
  3. Pour l’entretien de vos chaussures en cuir vieillies par le temps, redonnez-leur vie grâce à des cires riches en pigments pour leur donner une seconde jeunesse. Pour les cas extrêmes, des teintures sont possibles pour changer leur couleur première, ainsi que des huiles rénovatrices pour les nourrir en profondeur.
  4. N’oubliez pas de toujours les imperméabiliser pour qu’elles puissent faire face à toutes les conditions climatiques.

Vous avez toutes les clés en main pour comprendre d’où proviennent vos chaussures, les étapes de fabrication, ainsi que tous les bons conseils pour un bon entretien de vos chaussures en cuir toute l’année.

Laisser un commentaire