La marque Levi’s inconditionnellement reine

Levi’s, marque mondiale connue pour ses jeans, a une fois de plus prouvé son originalité et la qualité de ses produits. En effet, une chaîne néerlandaise a tenté de recopier certains détails de la marque américaine. Après de nombreux jugements, Levi’s s’affiche inconditionnellement comme une marque reine dans le domaine des jeans, semblant alors indétrônable.

Des jeans plagiés

Une chaîne néerlandaise Hema a été condamnée à Bruxelles récemment pour avoir tenté de vendre des jeans qui plagiaient un élément de design incontournable à ceux de la marque Levi’s. Il s’agit ici d’une affaire qui remonte à fin 2015, lorsque la marque néerlandaise a commencé à vendre dans ses magasins belges des jeans dont les poches arrières présentaient les mêmes surpiqûres et implantées de la même manière que celles de Levi’s.

Le géant américain avait alors décidé de porter plainte en insistant sur le fait que les coutures visibles sur les poches arrières de ses pantalons, en forme de V très évasé, constituaient sa signature. Preuve de sa bonne foi, la marque avait d’ailleurs déposé le dessin de ce design sous le nom «Arcuate», en référence à sa forme arquée.

Le juge belge a alors considéré que, bien que toutefois le logo Levi’s n’était pas apposé sur les jeans de la marque néerlandaise Hema, ce design tendait cependant à provoquer une certaine confusion chez les consommateurs.

C’est le moment d’acheter des produits de la marque qui semblent être alors de plus en plus uniques. Avec l’arrivée des soldes, un large choix de jeans Levi’s pour femme est disponible, mais également des tee-shirts ou même des accessoires. Faites le plein avant l’été !

Une lourde amende

Le verdict est finalement tombé récemment, et la peine est lourde. En effet, l’amende décidée par le juge a été fixée à 20 euros par jeans vendu, soit un total de plus de 220 000 exemplaires. De plus, la marque perd un stock considérable puisque, si elle persistait à vider son stock de jeans incriminés, cela lui en coûterait 100 euros supplémentaires par unité vendue. De quoi faire profil bas et abandonner l’idée de vendre ses produits.

Il faut dire que l’affaire constitue une récidive puisqu’en 2003, Hema avait déjà vendu des jeans aux poches cousues de la même façon que celles des Levi’s. Face aux menaces de l’américain, Hema avait alors accepté de signer un accord reconnaissant que les coutures en arc de cercle des poches postérieures des Levi’s relevaient de sa propriété intellectuelle. Aucune plainte n’avait été déposée. Suite à cette première affaire, l’amende 4,5 millions d’euros pourrait alors peser encore pour lourd à la fin.

Laisser un commentaire