Le Brazilian butt lift, ou comment augmenter la taille de ses fesses naturellement ?

Opération utilisée par les chirurgiens brésiliens, le fantasme d’augmentation des fesses se développe de façon importante en Europe afin d’obtenir un effet galbé, rebondie, digne des stars depuis l’avènement de Kim Kardashian. Aussi connue sous le nom de brazilian butt lift, cette opération chirurgicale consiste à augmenter le volume des fesses par lipofilling en prélevant la graisse de différentes parties du corps avant de la réinjecter dans la partie désirée. Cette technique est ainsi naturelle et ses effets sont durables dans le temps.

Pourquoi recourir au brazilian butt lift ?

Les femmes qui souhaitent avoir un derrière plus rebondi, plus ferme ou qui ont subi des opérations de liposuccion ont recours à la plastie des fesses par lipofilling. Cela leur permet de rehausser leurs fesses et de retrouver également une silhouette qui leur convient mieux. Cette solution est particulièrement appréciée car elle est naturelle puisqu’il s’agit ici d’injecter la propre graisse du patient dans leurs fesses. Cela donne ainsi du galbe en remodelant le corps par la lipoaspiration des excès de graisse qui tapissent sur l’abdomen ou sur les hanches. Une efficacité deux en un qui permet de diminuer les mauvais aspects de la silhouette pour les insérer dans une zone désirée. Le résultat final est très harmonieux puisqu’il respecte la morphologie globale des patientes. L’autre avantage du brazilian butt lift est également l’absence de cicatrices après l’opération.

Indications avant l’intervention 

Si vous souhaitez changer votre silhouette grâce au Brazilian butt lift, vous devez auparavant prendre rendez-vous pour une consultation préopératoire. Votre chirurgien procédera alors un check-up de votre dossier médical et vous donnera des indications afin que vous puissiez amorcer une préparation physique et mentale en vue de l’intervention.

L’arrêt du tabac un mois auparavant est primordial afin de permettre une meilleure cicatrisation. De plus, les médicaments tels que les anti-inflammatoires ou ceux comprenant des anticoagulants sont interdits dix jours avant l’opération chirurgicale. Il est important de suivre ces indications si vous souhaitez avoir un résultat impeccable et pour limiter tous risques durant l’intervention.

Déroulement de l’opération chirurgicale

Il faut compter deux à trois heures d’anesthésie locale en fonction de l’ampleur de l’opération. Le chirurgien va tout d’abord tracer des zones sur vos fesses et va ensuite procéder à la lipoaspiration dans le ventre, les cuisses ou dans d’autres zones où cette dernière est présente en excès. Mais ne vous inquiétez pas, ces zones ont été préalablement définies lors de la consultation avec votre chirurgien.

Les cellules dites adipeuses, sont alors purifiées par centrifugation et injectées dans les fesses à travers de petites incisions. Cela va alors regalber les fesses, les redessiner et augmenter le volume. A savoir que plusieurs séances sont parfois nécessaires afin d’obtenir le résultat voulu.

Indications après l’intervention

Bien souvent, une hospitalisation d’une journée est nécessaire après l’intervention afin de pouvoir contrôler la patiente et diminuer les effets de l’anesthésiant. Cependant, avant de s’asseoir, il faudra patienter quelques jours et attendre environ trois mois avant de pratiquer une activité physique impliquant un travail des muscles fessiers. Selon les cas, le chirurgien peut prescrire des anticoagulants en injections qui seront à faire par une infirmière. Enfin, le port de gaines de contentions durant six semaines et un arrêt de travail de une à deux semaines seront nécessaires.

Laisser un commentaire