Le succès de Kaporal grâce au «Ship from store»

La marque de vêtements a lancé depuis peu un dispositif que l’on appel « Ship from store ». Grâce à cette nouvelle technique de vente, le spécialiste du prêt à porter à base de jean améliore sensiblement ses performances commerciales tout en agissant sur ses invendus. La marque a ainsi pu augmenter son chiffre d’affaires e-commerce tout en dynamisant ses points de vente.

Le « Ship from store » au service du client

Ce nouveau fonctionnement est simple tout en restant très efficace. Le client passe alors sa commande sur internet et peut choisir un produit qui se trouve dans un magasin proche de chez lui. Par la suite, un coursier va alors enlever la marchandise au point de vente et la livrer chez le client. Cela permet alors de recevoir ses commandes en un clic et en seulement quelques heures.

De nombreux produits sont désormais disponibles au rayon Kaporal femme et homme afin de permettre de répondre à la demande du client. Les avantages sont multiples puisque cela permet à une entreprise n’ayant plus de stock sur son entrepôt logistique de satisfaire un client en puisant dans un stock magasin. Cette méthode permet également d’écouler les invidus et de diminuer les frais de transport.

Des résultats positifs pour Kaporal

En quatre mois seulement, la solution du « Ship from store » a offert de nombreuses améliorations à Kaporal avec une réduction de ses invendus et une augmentation de 12% de son chiffre d’affaires web avec plus de cent commandes supplémentaires par jour pour certains magasins. Selon Nicolas Ciccione, directeur e-business et relation client de Kaporal, cette nouvelle méthode permet de pallier les ruptures en ligne grâce à l’expédition des commandes depuis les points de vente et de stockage. Cela entraîne ainsi une augmentation du chiffre d’affaire e-commerce de 20% depuis le démarrage des soldes de janvier/février 2018.

Répondre au problème des invendus

Avant le Ship from store, le taux de rupture sur la vente en ligne de Kaporal pouvait atteindre 55 à 60%. Cela entraînait ainsi une perte de chiffre d’affaires considérable pour la marque puisque certains acheteurs abandonnent un panier complet suite à un article en rupture de stock sur le site. En fusionnant les stocks disponibles dans les entrepôts et ceux disponibles en magasins, les problèmes liés à une quantité trop importante d’invendus semble alors avoir été corrigés. Cela laisse présager un bel avenir à la marque.

 

Laisser un commentaire