Plateforme Babbel : Apprendre l’anglais en peu de temps

L’anglais est roi, comme on dit. Cette déclaration n’est surement pas faite au pif. L’anglais, jour après jour, fait son chemin vers la première position parmi les langues les plus parlées au monde. Aujourd’hui, L’anglais est la troisième langue parlée entre 7000 autres moyens de communication à travers les nations, après le chinois et l’espagnol. Chaque jour, de nouveaux citoyens du monde décident enfin de se lancer dans l’aventure d’apprendre ce visa international. Certains le parlent comme langue maternelle, d’autres comme deuxième langue, quelques-uns l’apprennent pour des raisons professionnelles, d’autres encore l’adoptent pour voyager librement à travers les continents. Parce qu’un interprète facture une fortune, il n’y a pas moyen d’y échapper. Vous, aussi, êtes censés le maitrisez pour pouvoir communiquez là où vous vous déplacez. Et si vous le pensez déjà et que vous ne savez par où commencer, vous êtes à la bonne adresse. Je suis passée par là, et je vous dirai exactement ce que j’ai fait dans ce qui suit. Montez à bord et attachez vos ceintures, on décolle d’ici peu.

Been there, done that

Une année avant mon voyage en mission à Londres, j’étais nulle en anglais. A part le dialogue « salut ! ça va ? » qu’on nous avait appris au primaire, je ne savais par où commencer ma phrase. J’étais perdue et je n’étais prête à commencer un cours classique avec un stylo et du papier. Vous imaginez déjà la scène, j’espère. Vu que mon travail demande que je communique occasionnellement avec des étrangers, je n’avais le choix. Je me suis donc mis à chercher un raccourci. Heureusement, l’internet nous épargne l’ennui de se sentir seul. Après une recherche, je me suis rassurée que nombreux sont ceux qui en ont souffert et qui ont fini par réussir à parler l’anglais couramment. A ma surprise, l’aventure s’est avérée beaucoup plus amusante que je ne le pensais.

It’s gonna be fun, I promise!

Au début, j’étais perdue entre les podcasts et les applications mobiles. Mais une fois que je suis tombée sur la plateforme linguistique virtuelle Babbel.com, j’ai commencé à remarquer la différence. On me l’a conseillé et je n’étais point déçu à dire vrai.

Babbel : c’est à la fois efficace et bon marché

Ce que j’ai apprécié le plus dans cette plateforme c’est son interface interactive. Dès le tout petit départ, vous utilisez ces quelques mots que vous apprenez à chaque instant. Ce site ne vous met jamais en position de l’étudiant qui consomme les règles, mais plutôt vous fait croire que vous êtes aptes à communiquer dès le début. Au fur et à mesure, on suit votre avancement et on vous accompagne à travers les différents niveaux d’apprentissage. Et pour garantir l’efficacité des sessions, celles-ci sont basées sur des conversations de la vie quotidienne. Il va sans dire que vous serez amenés à réviser ce que vous avez appris en même temps que vous apprenez de nouvelles choses. En plus de ça, Babbel offre aux internautes des tarifs allégés. Pour un accès illimité aux cours, vous ne payez que 4,95€/ mois.

La bonne nouvelle : Babbel est disponible comme application mobile.

Qui dit que vous aurez besoin d’un séjour linguistique ?

Au moment où j’apprenais la langue à travers Babbel, je n’avais jamais quitté mon pays pour un voyage linguistique. J’avoue que j’interagissais avec des anglosaxons de temps à autre, mais c’est justement grâce à cette application que je suis arrivée à me débrouiller. En effet, la plateforme procure la fonction de la reconnaissance vocale à ses utilisateurs pour les entrainer à prononcer correctement le nouveau vocabulaire appris. Ainsi, vous êtes amenés à pratiquer ce qu’on appelle le « speaking ».

Nul besoin de consacrer un temps fou pour vos cours

Quinze minutes par jours sont suffisantes pour remarquer la différence. Sinon, vous pouvez augmenter la cadence… tout dépend de votre emploi du temps et de votre motivation.  De plus, vous pouvez accéder à vos sessions là où vous soyez. Je faisais appel à l’application Babbel pour chasser l’ennui dans les salles d’attente, dans les arrêts du bus et en attendant le tramway le soir… Je l’utilisais un peu partout.

Et si un certificat vous attend au bout du chemin ?

Après avoir terminé les cours, Babbel offre à ses internautes de passer le test d’anglais Babbel conçu en partenariat avec Cambridge English pour ancrer leurs acquis dans un certificat.

Quelques conseils bonus

Si vous voulez accélérer le processus d’apprentissage, mieux vaut que vous vous immerger dans la langue que vous souhaiteriez apprendre. Dans notre cas, c’est l’anglais. Pour cela, essayez de travailler les quatre piliers : Speaking (Expression orale), writing (Expression écrite) et reading (Lecture), listening (L’écoute). Ainsi, vous serez en équilibre. Pour réussir la tâche, je vous conseille de configurer tous vos appareils et vos comptes de réseaux sociaux en langue anglaise. Une autre astuce s’avère efficace pour entrainer votre ouïe à saisir rapidement ce qui est dit est de télécharger les podcasts et de les écouter en temps masqué. Ou encore, changez votre playlist de chansons. Assurez-vous qu’elles sont toutes en anglais et écoutez-les au long de vos journées. De plus, il est préférable de parler à des étrangers non pas pour apprendre mais pour suivre votre avancement.

Je vous ai bombardé de conseils, il ne vous reste plus qu’à exécuter. Focalisez-vous sur l’application Babbel. Tout ce qui vient ensuite complètera vos cours et vous fera découvrir une nouvelle manière d’apprendre à communiquer.

Laisser un commentaire